Séance du mardi 20 mars 2018

Séance du mardi 20 mars 2018

Nous étions 16 membres présents à cette réunion du mardi 20 mars.

Sujets traités :

– Le Président n’ayant pas d’information spécifique à annoncer en début de séance, on entame directement le compte-rendu des sorties du samedi et lundi à Saint-Goustan : la participation a été correcte et récompensée par l’opportunité de photographier librement de jeunes collégiens espagnols accompagnés de leurs correspondants. Les réalisations de portrait ont été généreuses avec ou sans le flash.

Autre séquence de prises de vue au flash : des photos de nuit devant la mairie de Saint-Philibert avec recherche d’effets spéciaux.
Le site internet de l’association se porte bien et s’enrichit de nouvelles collections comme on peut le constater en parcourant les dossiers des uns et des autres … Le cycle de travail sur l’utilisation du flash alimente les dossiers avec les portraits en intérieur et extérieur, avec ou sans flash.

  • La seconde partie de la séance orientée sur la technique photographique sera animée par notre ami Cyr qui profite de ses courts séjours à Saint-Philibert pour nous livrer ses dernières observations sur le procédé de tirage en Noir et Blanc carbone. Nous y reviendrons, car ce soir, il a voulu nous faire part de sa satisfaction photographique à utiliser les boîtiers Sony : il nous expose les avantages de la génération des boîtiers conçus avec la monture « E » ( et non pas la monture « A ») qui, équipés d’une bague d’adaptation, peuvent fonctionner avec les objectifs de différentes marques (sigma, minolta, canon … à voir pour Nikon en allant prendre les renseignements sur le site de « Chasseurs d’images »). Preuve est faite en faisant circuler deux boitiers Sony, un plein format 24 x36 et un APS-C , et une panoplie d’objectifs fixes et zoom. Il est ainsi possible de réactiver d’anciens objectifs qui pourtant ne sont plus très cotés sur le marché de l’occasion. Lorsque l’on est déjà bien établi dans une marque au niveau du boîtier, il ne paraît pas évident de franchir le pas, mais pour le débutant qui cherche à s’équiper, cela mérite réflexion en effet. Puis Cyr termine son intervention en présentant de belles images illustrant l’emploi et les résultats obtenus avec les objectifs qui ont précédemment circulé dans le groupe.
  • Nous terminons en reprenant le sujet de la pratique du Laboratoire numérique Noir et Blanc: il s’avère que si l’imprimante Noir et Blanc Carbone est un outil performant, il impose certaines contraintes dans son utilisation. Avant que la réunion ne commence et que vous vous installiez, Cyr a signalé au président certaines déconvenues et comment les maîtriser : risque  de tâches d’encre provoquées par le conditionnement des cartouches, impression de stries si l’option rapidité n’est pas décochée, qualité du rendu en choisissant l’achat des encres en grand conteneur et non en cartouches, précaution à prendre dans le conditionnement des tirages.  La contrainte principale reste la nécessité d’un usage régulier et relativement fréquent au risque de voir les buses s’encrasser. Aussi à la prochaine réunion,il semble nécessaire de mettre à l’ordre du jour une réflexion sur le fonctionnement du Labo. Il est souhaitable que tous ceux qui se sentent motivés par le tirage de photos en N-B donnent leur avis et préparent des fichiers à tirer.